Dernière mise à jour le 14 avril 2022

NOUVEAU PARTENARIAT
Avec le Centre Hospitalier CHU Grenoble Alpes

Cédric Savy Directeur de Chéng Xìn (au centre), Sandra Biniek Cheffe de projet Bulles & Co APA_Unité AJA Cancérologie (2ème à gauche),
Benoît Valério Formateur Tui Na (à droite ) et les Praticiens de Massage Tui Na (élèves de l’école)

Depuis le 1er juillet Chéng Xìn propose chaque Jeudi, une journée dédiée au Massage Tui Na à l’initiative de “la Bulle”.

Ce projet est porté par et pour les professionnels du CHUGA et vise à offrir un espace de bien-être et de détente réservé à tous les professionnels de l’hôpital.

Quel succès ! Ce sont près de 110 personnes qui, dès les deux premiers jours, sont passés découvrir les activités de La Bulle !

L’école développe d’autres beaux projets à venir . . .

Le Directeur Cédric Savy, son équipe ainsi que les élèves et anciens élèves diplômés s’investissent avec coeur et énergie afin de faire connaître la Médecine Traditionnelle Chinoise au sein des hôpitaux.

L’objectif étant de faire collaborer Médecine occidentale et chinoise, rassembler et créer des passerelles autour de leurs complémentarités.
Des espaces s’ouvrent afin de répondre à une très forte demande des soignants et des patients.

AWARDS DU BIEN-ETRE AU TRAVAIL
" La Bulle " Elu Coup de Coeur du Public !

Depuis quelques jours, les Awards du bien-être au travail, à élue le projet de Sandra BINIEK appelé “la bulle”, projet “coup de cœur du public” bien être au travail 2021 (parmis 70 autres projets) !

Depuis le 1er juillet Chéng Xìn propose chaque Jeudi, une journée dédiée au Massage Tui Na à l’initiative de “la Bulle”.

Un espace “La Bulle” a ouvert ses portes à l’hôpital Michallon pour l’ensemble des professionnels du CHUGA.

Sandra Biniek Cheffe de projet à l’initiative de “la Bulle”.

Cette initiative, née pendant la crise de la Covid-19 sous une forme provisoire, vise à offrir un espace de bien-être et de détente à tous les professionnels de l’hôpital, particulièrement sollicités pendant ces derniers mois. 

Ce projet est porté par et pour les professionnels du CHUGA et vise à offrir un espace de bien-être et de détente réservé à tous les professionnels de l’hôpital.

Quel succès ! Ce sont près de 110 personnes qui, dès les deux premiers jours, sont passés découvrir les activités de La Bulle !

L’école développe d’autres beaux projets à venir . . .

Le Directeur Cédric Savy, son équipe ainsi que les élèves et anciens élèves diplômés s’investissent avec coeur et énergie afin de faire connaître la Médecine Traditionnelle Chinoise au sein des hôpitaux.

L’objectif étant de faire collaborer Médecine occidentale et chinoise, rassembler et créer des passerelles autour de leurs complémentarités.
Des espaces s’ouvrent afin de répondre à une très forte demande des soignants et des patients.

1 ère Journée d'intervention
au CHU de Voiron

Sandra Biniek (à gauche) Cheffe de projet Bulles & Co APA_Unité AJA Cancérologie, Céline Martin(à droite), Vincent Roumieux et Evelyne Guinet, Praticiens Massage Tuina élèves de Chéng Xìn
Le Massage Tuina pour le Personnel Soignant !

L'hiver
correspond au mouvement de l’Eau . . . 

Dans le calendrier chinois,
l’hiver qui débute dès le mois de novembre , correspond au mouvement de l’Eau, au couple Reins/Vessie et à l’émotion de la peur

En Médecine Traditionnelle Chinoise (M.T.C.), chaque saison correspond à un mouvement (Bois, Feu, Terre, Métal, Eau), à un couple organe/entraille, à une émotion.
Dans le calendrier chinois, l’hiver qui débute dès le mois de novembre correspond au mouvement de l’Eau, au couple Reins/Vessie et à l’émotion de la peur.
Durant cette saison, le Yin croit progressivement et le Yang diminue de plus en plus. Dans la nature, les énergies se rassemblent sous terre pour mieux renaître au printemps.
 
Dans cette même dynamique, la peur fait descendre l’énergie. Lorsqu’elle est consciente et instantanée, elle active la production d’adrénaline au niveau des glandes surrénales qui permet au corps de réagir, de se protéger. Elle est donc bénéfique. Lorsqu’elle est latente et prolongée- climat d’insécurité tel que celui que nous vivons en ce moment-, elle finit par affaiblir l’énergie des Reins.
 
Cela peut se traduire par l’énurésie chez l’enfant, par l’incontinence urinaire ou la diarrhée chez l’adulte, les Reins gouvernant les orifices du bas. Elle peut aussi engendrer de la fatigue, de la frilosité, de la dépression ou une absence de dynamisme, d’enthousiasme et de détermination. En effet, les Reins sont la source de l’énergie originelle (Yuan Qi), du Yin et du Yang, et abritent la Volonté.
 
La peur comprend également l’anxiété, sans cause apparente et installée de manière durable. En Médecine Traditionnelle Chinoise, dans l’anxiété, il y a un manque de communication entre les Reins et le Coeur: l’Eau des Reins ne peut pas monter rafraîchir le Feu du Coeur et le Feu du Coeur ne peut pas descendre réchauffer l’Eau des Reins. Des symptômes peuvent alors se manifester au niveau du Foyer Supérieur: palpitations, agitation, insomnie…
A l’inverse, le vide d’énergie des Reins peut engendrer une propension à la peur ou un sentiment d’anxiété.
 
Comment apaiser la peur, l’anxiété et renforcer les Reins?
 
Accompagnez le mouvement d’intériorisation et de décroissance de la saison en réduisant votre activité et en vous tournant vers l’intérieur à travers des pratiques comme la méditation.
Pratiquez la respiration abdominale pour stimuler l’énergie des Reins ou La Qi (ouvrir/fermer) devant le centre de l’abdomen pour nourrir la source du Yuan Qi.
Pour compenser l’énergie froide de la saison, consommez des aliments de nature neutre et tiède voire chaude (oignons, échalotes, poireaux, fenouil, noix, riz glutineux, quinoa, viande de mouton, crevettes, épices…) qui renforcent le Yang.
Préservez le Yin et les liquides organiques avec des aliments types algues, fruits, tofu.
Consommez la saveur salée (produits de la mer, sauce de soja, aliments fermentés) correspondant à la saison en petite quantité pour stimuler les Reins. En excès, elle entraine de la rétention d’eau.
La saveur piquante (épices, herbes aromatiques, oignon, poireau…), dispersante, peut être utilisée en petite quantité pour équilibrer le mouvement d’intériorisation de la saison et se protéger des atteintes externes.
La saveur douce (céréales, légumineuses, viandes, poissons…) qui renforce la Rate et l’Estomac est à privilégier: elle stimule la production de l’énergie acquise qui soutient les Reins.
Evitez les aliments froids et crus et favoriser les cuissons longues (potées, plats mijotés) qui chargent progressivement les aliments en énergie Yang
Consommez des tisanes à base de baies de genièvre pour tonifier les Reins ou de mélisse pour calmer l’anxiété
Massez Rn3 Taixi pour renforcer les Reins, RM4 Guanyuan pour nourrir l’énergie originelle, C7 Shenmen pour apaiser l’esprit.
 
Article de Marine Delaporte – Praticienne en Médecine Traditionnelle Chinoise

Evénement du Calendrier Chinois

La fête de la mi-automne ou fête de la lune 

La Lune est depuis longtemps la grande vedette de cette fête que l’on nomme également « fête de la Lune ». Dans de nombreuses régions chinoises, on considère l’automne comme la plus belle saison, plutôt sèche et tempérée, et la lune de la mi-automne est réputée être la plus belle.

C’est donc autour d’elle que sont organisées les activités festives, appelées traditionnellement shǎng yuè (赏月 / 賞月, « contemplation de la Lune ») et zǒu yuè (走月, promenade sous la Lune), qui se concrétisent par un pique-nique nocturne très populaire. Les enfants se promènent avec des lanternes éclairées. Les fermiers célèbrent la moisson et la fin de la saison agricole.
On consomme les fameux gâteaux de lune (yuè bǐng 月饼 / 月餅). Le modèle traditionnel contient une pâte sucrée de haricots rouges ou dattes enrobant souvent un ou deux jaunes d’œufs de cane salés qui rappellent la Lune 

La fête de la mi-automne fut tout d’abord une fête agricole, la célébration des récoltes. Elle prit de l’importance à partir des Tang où des rites furent tenus à cette occasion dans le palais impérial.
La légende attribue cette initiative à l’empereur Tang Xuanzong qui aurait visité en rêve le palais lunaire de la déesse Chang’e.

Culture & Légende Chinoise . . . 

CHANG’E, DÉESSE DE LA LUNE
” l’esprit de la lune “

Avant de devenir l’esprit de la lune, Chang’e était une femme connue dans toute la Chine pour sa beauté. On disait qu’elle avait une peau pâle et laiteuse, des cheveux noirs comme la nuit et des lèvres semblables à des fleurs de cerisier.

Chang’e est mariée au légendaire héros archer Hou Yi. Il lui avait confié un élixir de longue vie offert par Xiwangmu, qui dans les traditions taoïstes règne sur une terre d’immortalité située à l’Occident.

Ne voulant pas attendre d’avoir atteint un âge avancé pour consommer sa part, comme le lui conseillait son mari, Chang-e absorba l’intégralité de la dose et sentit aussitôt son corps se mettre à flotter. Trop embarrassée par sa conduite pour se rendre dans le ciel des immortels comme prévu, elle s’exila sur la Lune où elle est censée depuis vivre dans un palais de jade nommé Guanghangong (廣寒宮).

Chang’e est aujourd’hui encore un personnage iconique de la culture chinoise. Cette déesse est tellement ancrée dans la culture traditionnelle qu’elle est vénérée, son histoire est racontée parmi de nombreuses légendes

Un petit lapin de jade est également présent dans toutes les versions du conte. On l’appelle lapin lunaire ou même le lapin de jade. Il est la seul compagnie qu’a Chang’e sur la lune.

Recette de Saison

yin er tang 银耳汤

Chéng Xìn fête ses 1 ans !
Nouvelle Energie Nouveau Lieu !

L’Ecole regroupera Secrétariat et salles de formation
avec, en prime, un petit terrain verdoyant avec vue sur les montagnes.

Au printemps dernier, nous vous annoncions, qu’à compter du mois d’avril, l’École de Médecine Chinoise et de Qi Gong EMCQG devenait l’École de Médecine Chinoise et de Qi Gong CHENG XIN, dont la signification est “Cœur Pur » avec toute sa valeur intègre.

En ce mois d’avril 2021, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous sommes heureux de vous annoncer que pour ses 1 an, l’Ecole CHENG XIN déménage pour bénéficier de nouvelles énergies !

Nous nous situerons à Sévrier, 110 allée du soleil et nous accueillons de tout notre Cœur et avec humilité tout le symbolisme du soleil, cet astre qui réchauffe et donne la Vie, qui représente aussi, la puissance, l’Amour, l’Unité, l’intérieur et l’harmonie.

L’Ecole regroupera Secrétariat  et salles de formation avec, en prime, un petit terrain verdoyant avec vue sur les montagnes.

L’Ecole met tout en œuvre pour grandir et, dans cette poursuite, des travaux d’aménagement sont en cours pour vous offrir de meilleures conditions d’enseignement ; les locaux seront fonctionnels et, pour un suivi optimum de vos Formations ou, bien-sûr, pour toute autre question, vous pourrez rencontrer plus facilement l’Equipe : Séverine, Pauline, Agnès, Benoît et moi-même ainsi que les Formateurs.

Nous sommes vraiment ravis de vous accueillir prochainement dans notre Centre de Formation où tout le Qi sera rassemblé au même endroit et nous espérons que, vous aussi, en serez heureux !

Nous vous remercions pour votre confiance et, c’est avec grande joie, que nous partageons avec tous, l’Anniversaire CHENG XIN pour sa 1ère année !

Avec toute notre Bienveillance,

 Articles de présentation de la société Xin Zhou à Shenzhen /Chine

Traduit par Maximin GAILLARD

Note : Dans un souci de clarté, le texte original a été réorganisé, mais le contenu reste inchangé.

La médecine chinoise estime que l’énergie originel du corps appelé le Yuan Qi, est le facteur déterminant pour la bonne santé et la longévité. Mais au fur et à mesure que l’âge avance et sous l’influence de l’environnement extérieur, le Yuan Qi du corps diminue progressivement et par voie de conséquence la bonne santé également. Ainsi, toutes sortes de troubles de la santé et de maladies apparaissent les uns après les autres.

« Comment renforcer le Yuan Qi du corps? Comment prolonger la vie? » 

Ces questions sont depuis toujours une quête sans fin pour l’homme, que la science et les technologies ne sont pas parvenus à élucider. Jusqu’alors, nous n’avons jamais trouver le moyen de renforcer le Yuan Qi du corps. La principale cause est, que l’on ne sait pas exactement quelle substance est le Yuan Qi.

Les recherches en sciences modernes ont finalement réussi à mettre en évidence que le Yuan Qi provient de l’activité des êtres vivants et des micro organismes, telle une onde subtile émise par ceux-ci.

Le Yuan Qi est donc indissociable des êtres vivants. Nous avons observé également que les ondes d’information produites par des jeunes pousses de graines germées constituaient une valeur « quantique » importante que nous pourrions exploiter. C’est ainsi que nous nous sommes aperçu qu’elle permettait de renforcer notre propre Yuan Qi.
On peut donc dire que cette information des plantes peut nourrir et renforcer le corps humain.

Cette technique est ce que l’on appelle la « tonification par l’énergie de l’information des organismes vivants ».

1. Pionnier dans le domaine de l’innovation des sciences et de la technologie

Ce projet appartient aux champs des nouvelles technologies de pointe et vient combler un manque qu’il y avait au niveau international, concernant les techniques de l’information des organismes vivants. C’est un projet interdisciplinaire impliquant la biophysique, la biologie cellulaire, la bio informatique, la mécanique quantique, la génétique et bien d’autres domaines. Il est à l’avant garde dans le domaine des sciences de la vie.

2. Projet universel qui milite pour la promotion d’une société nouvelle

Grâce à un équipement high tech et une biotechnologie d’avant garde, la technique de renforcement par l’énergie de l’information des organismes vivants permet de restaurer les cellules en renversant le processus de vieillissement, d’augmenter rapidement l’état de santé, de renforcer le Yuan Qi (l’énergie vitale), de prolonger l’espérance de vie… C’est un projet aux multiples applications dans les domaines de la médecine, de la protection et du rétablissement de la santé, de la cosmétique…etc

Ce projet permettra de limiter les dépenses de frais médicaux, de frais d’hospitalisation et de promouvoir une nouvelle façon de concevoir la santé.

3. Initier une médecine nouvelle axée sur la nature et notre capacité d’auto guérison, en s’appuyant sur les connaissances de la médecine chinoise

Grâce à ce procédé non intrusif et sans contact utilisant l’énergie de l’information des organismes vivants, nous parvenons à rétablir le métabolisme du corps tout en tonifiant le Yuan Qi.

4. Projet vert: économe en énergie, militant pour la protection de l’environnement, sans risques pour l’homme

Tous les équipements sont alimentés par une source électrique de 12V, sans danger, sans rayonnement électromagnétique, sans effet secondaire et non polluant.

5. Équipements possédant de nombreux brevets d’invention

Technologie unique développée par le professeur Yuan Xin Zhou.

6. Principes fondateurs de la technique de tonification par l’énergie de l’information des organismes vivants

Partout dans le monde lors des dernières décennies, de nombreux spécialistes ont réalisés des expériences qui ont démontrés que le champ de informations émit par les organismes vivants sont une autre forme d’existence que celle matérielle.

L’énergie de l’information est le vecteur de base par lequel l’organisme communique avec son environnement interne et externe.

Lorsqu’il se produit des changements structurels au niveau cellulaire, tissulaire ou bien des changements fonctionnels au niveau des organes, les informations qu’ils vont émettre vont changer. De même, lorsqu’il se produit un changement au niveau des informations émissent par les cellules, les tissus ou les organes on sait que cela va induire des changements au niveau fonctionnel et structurel.

Le procédé consiste donc à choisir différentes informations émisent par les végétaux et les émettre de façon cibler sur les cellules, les tissus ou les organes qui ont une information anormale, afin de modifier cette information anormale en information normale. Grâce à la normalisation des fonctions et de la structure, l’information d’auto guérison opère peu à peu dans le corps du niveau microscopique jusqu’au niveau macroscopique, apportant ainsi à la guérison.

7. L’invention du professeur et bio ingénieur Yuan Xin Zhou a déjà reçu l’approbation du gouvernement et de la communauté scientifique

La technique de renforcement par l’énergie de l’information des organismes vivants est une nouvelle méthode pour pour tonifier le Yuan Qi du corps, c’est une découverte importante pour les sciences de la vie. Cette technique a déjà obtenue l’accréditation du gouvernement chinois et de la communauté scientifique internationale, comme une technique permettant d’améliorer et d’entretenir la santé.

Durant les années passées, un grand nombre d’expérimentation clinique ont été réalisé sur l’homme, les animaux et les plantes, validant cette nouvelle découverte. Grâce à l’équipement et la technologie adaptée, le corps humain peut donc recevoir l’énergie de l’information des jeunes pousses. Suite à plusieurs soins, on observe une amélioration globale de l’état de santé, une augmentation de la résistance immunitaire. De même, les patients atteints de maladies complexes ou de maladies chroniques obtiennent une amélioration notable voir une guérison. Cette technique ouvre donc la voie au traitement de la « non maladie », c’est à dire avant que la maladie apparaisse, comme cela nous l’est enseigné dans la médecine chinoise.

En 2009, le professeur Yuan Xin Zhou (袁心洲) propose de mettre en application ces nouvelles découvertes et d’utiliser l’énergie de l’information des organismes vivants sur l’homme. En cherchant de nouveaux procédés, il créa une plusieurs nouveaux équipements, qu’il a mis à l’épreuve à travers une série d’expériences cliniques sur des patients, il a obtenu des résultats incroyables !

En Mai 2010, il a publié un article dans la revue mensuelle Zhong Guo Jian Kang, avec les conclusions suivantes.

« En 2009, nous avons conçu plusieurs appareils basés sur l’utilisation de l’information d’auto guérison d’organismes vivants. Nous avons tout d’abord choisi comme source d’émission, l’énergie de l’information de petites pousses de blé, de maïs, de sorgo, de colza, de choux, de salade frisée …

Les expériences cliniques ont été réalisés sur 62 patients, parmi eux il y avait 39 femmes et 23 hommes, le plus jeune patient était âgé de 5 ans et le plus ancien patient était âgé de 80 ans, pour une moyenne d’âge de 47,45 ans. Parmi eux, 14 personnes avaient de l’hypertension artérielle, 11 personnes avaient des maladies rhumatismales, 5 personnes avaient des allergies saisonnières, 9 personnes avaient du diabètes, 23 personnes avaient des tumeurs ou cancer.

Chaque personne a reçu un traitement de 2h par jour, pour un total variant de 20 à 30 heures, les personnes âgées de plus de 60 ans avec des pathologies complexes ont reçu un traitement total variant de 40 à 60 heures. Chaque patient a fait des analyses à l’hôpital avant et après le traitement pour pouvoir comparer les résultats. De plus, leur tension artérielle était contrôlé plusieurs fois par jour. Après qu’ils aient reçu le traitement par l’information des organismes vivants, nous avons constaté une nette amélioration au niveau de leurs symptômes, de leur métabolisme, ainsi que de leur bilans médicaux. Leur force physique a également été restaurée. Chez 62 personnes, nous avons observé une nette amélioration, ce qui correspond à 98%. »

« Après ce traitement, 43 personnes avec des maladies complexes ont continué à avoir une amélioration au delà des 3 années qui ont suivies. Nous n’avons constaté aucun effets secondaires et des résultats qui ne cessaient de s’améliorer dans le temps au fur et à mesure des traitements. Les essais cliniques montrent que le renforcement par l’énergie de l’information des organismes vivants stimule la capacité d’auto guérison du corps humain, rétabli les fonctions du système immunitaire, augmente significativement l’état de santé de la personne, lutte contre le vieillissement en améliorant les fonctions cérébrales…etc

Par rapport au diabète, au cancer, aux maladies cardiovasculaires, aux maladies rhumatismales, aux allergies saisonnière et autres maladies complexes nous observons un effet significatif. »

Soigner les Corps, des Médecines antiques aux Rituels Magiques

La longue histoire de la médecine chinoise
 France Culture – 
Le Cours de l’histoire
Soigner les corps, des médecines antiques aux rituels magiques – Épisode 3 : La longue histoire de la médecine chinoise

“Toute chose renferme deux principes naturels de vie appelés : yang et yin, chaleur primordiale et humide radical, dont les esprits, l’air et le sang, sont les véhicules. Principes essentiels à l’existence, ils doivent être dans un équilibre constant, un accord, une union parfaite.

De leur altération, de leur corruption, de leur désunion naissent les troubles et les affections morbides”.
Yin et yang, principes naturels de vie, esprit de l’air, voilà ce que peuvent lire les lecteurs curieux, les médecins et les malades qui tiennent entre leurs mains un livre paru en 1863, “La médecine chez les Chinois”. Un ouvrage du capitaine Philibert Dabry de Thiersant, qui est alors consul de France en Chine. Un diplomate, un militaire qui s’intéresse à la médecine. Diantre !

Le lecteur est rassuré, le livre a été supervisé par Jean-Léon Soubeiran, professeur à l’Ecole de pharmacie de Montpellier. Car au-delà des distances et des cultures, soigner les troubles et les affections morbides est une préoccupation universelle.

Dès lors, la médecine chinoise, souvent présentée comme millénaire, attise la curiosité. Quels sont ses secrets, ses mystères, ses recettes ? Sur quels principes repose cette science qui fascine l’Europe ?

Au XIXème siècle, alors que les Européens tentent de s’imposer dans la Chine impériale, c’est la Guerre de l’opium et alors que les Français pillent le Palais d’été, d’autres sont émerveillés par la médecine chinoise. La Chine dédaignée et la Chine admirée, c’est le yin et le yang de notre regard sur la médecine chinoise. 

Pour en parler avec nous ce matin, nous recevons Frédéric Obringer, historien, chercheur au CNRS. Il est l’auteur de L’aconit et l’orpiment, drogues et poisons en Chine ancienne et médiévale, paru chez Fayard en 1997, et a également contribué au Dictionnaire de la Chine contemporaine paru chez Armand Colin en 2006.

Pour ce qui est de l’acupuncture, on a fait un certain nombre de découvertes archéologiques depuis les années 1970 en Chine. C’est à dire qu’on a retrouvé des textes anciens dans des tombes qui n’avaient pas été ouvertes avant cela. Ce sont des manuscrits sur bambou et sur soie. Cela a permis de préciser l’histoire du développement de l’acupuncture. D’après l’analyse de ces textes, nous sommes pratiquement sûrs que l’acupuncture ne commence pas avant le deuxième siècle avant Jésus-Christ.

Mais en revanche, ce qui est certain c’est qu’à ce monde de l’Antiquité chinoise, c’est mise en place une vision du corps, une vision de la maladie. Une sorte de “cosmologie corrélative” avec un système de correspondances entre les organes et les autres parties du corps, mais aussi les saisons, les orients, les saveurs, les couleurs, etc.

Il y a cette notion aujourd’hui traduite par “énergie” ou “souffle”  : le “Qi” qu’on retrouve dans le Qi-Qong, bien connu aujourd’hui. C’est vraiment le souffle vital, l’énergie vitale.
Il y a donc la mise en place d’une sorte de système médical, de conception du corps et de la maladie, qui permet un certain nombre de pratiques thérapeutiques, dont l’acupuncture. Frédéric Obringer.

Pendant très longtemps, on a considéré que la maladie était due à la possession par des entités démoniaques, d’où l’utilisation d’exorcisme. Et cette conception, petit à petit, a été remplacée par une conception de cosmologie corrélative où il y a idéalement cet équilibre du corps en harmonie avec le cosmos. Puisque tout est relié – et c’est ça qui est fondamental – ce n’est pas tant la partie qui est importante, mais les relations de la partie avec l’ensemble du cosmos. (…)

Entre le VIe et Xe siècles après Jésus-Christ, existait un bureau de médecine impériale. Il contenait quatre sections : la médecine générale, les acupuncteurs, les masseurs, mais aussi les exorcistes. Mais une conception ne remplace pas définitivement l’autre, elles se superposent.

Et on pourrait dire que jusqu’à aujourd’hui, c’est encore le cas. Il y a ce fameux pluralisme médical, on peut avoir une conception du corps liée à la biomédecine qui n’exclut pas de concevoir le corps d’une façon différente en même temps. Frédéric Obringer

Pour ce qui est de la thérapeutique, il est vrai que pour nous autres Occidentaux, la médecine chinoise s’est imposée à partir du XXème siècle d’une façon pratique, surtout par le biais de l’acupuncture. Mais pour ce qui est des traitements en Chine, c’est quand même le recours à la pharmacopée qui est le plus important. Et là, il y a une très vieille et très importante tradition autour de l’utilisation des plantes, des minéraux et des drogues d’origine animale. On a des textes

  • Extrait film La Crise, de Coline Serreau, 1992
  • Chine: le médecin de Long Bow – 2ème partie, diffusé le 16/02/1987, sur Antenne 2, dans l’émission Itinéraires

Lecture par Elodie Huber : extrait du Classique interne de l’Empereur jaune (Huangdi neijing)

Musique : Les trois mandarins, par Ray Ventura

Générique de l’émission : Origami de Rone

depuis l’Antiquité chinoise. Ce sont des traités de matière médicale qui décrivent les plantes, leurs propriétés thérapeutiques, la façon de les préparer et qui donnent après un certain nombre de recettes, de prescriptions contre contre des maladies. Frédéric Obringer.